Copyright 2017 - ligue aquitaine de Triathlon
ukbinaryoptions.net/Finpari Bonus Codes

Résultats Challenge National Jeunes & Class Triathlon 2016

logobis

Félicitations à nos jeunes aquitains pour leur performance dans le cadre du Challenge National Jeunes et du Class Triathlon 2016 : 

- Louis VITIELLO (ES Blanquefort Natation), 2ème Junior Garçon du Challenge National Jeunes Individuel 

- Marion RIALLAND (AS Libourne Triathlon), 3ème Junior Fille du Class Triathlon

Retrouvez l'ensemble des résultats sur le site de la F.F.TRI.

 

 

Visite Ecole de Tri de Bergerac

eb01Visite de l’école de triathlon de l’US Bergerac tri

Ce tour d’horizon des 12 clubs labellisés « école de triathlon » se termine avec cette visite à Bergerac.

J’avais commencé l’an dernier par un club emblématique de la pratique jeune par son développement impressionnant, La tribu 64. Je voulais terminer par un club également emblématique, pour son histoire et sa structuration.

L’USB tri est labellisé club formateur 2 étoiles depuis le début du label (tout comme Saint-Astier et Cestas à l’époque). Au fil des années le club s’est organisé, a envoyé en formation de nombreux cadres, a sollicité la municipalité pour obtenir des créneaux et surtout un local, a promotionné la pratique jeune et accompagné ceux-ci sur les compétitions, ce qui fait que quasiment tous parmi les 36 jeunes licenciés sont aujourd’hui des triathlètes pratiquants.

La dynamique du club ne s’arrête pas là et depuis longtemps des investissements sont faits pour acquérir du matériel qui va soutenir et faciliter notamment la pratique collective chez les plus jeunes. Le minibus bien connu de l’USB tri en est un exemple.

A Bergerac il y a 2 entités triathlon, le club dynamisé par son président Philippe Dugoujon et le comité d’organisation (COTB) présidé par Patrick Castet. Celui-ci ne ménage pas sa peine et il faut louer la bonne et juste relation entre les deux associations, qui fait que l’organisation soutien les activités du club en finançant les achats de matériel notamment.

Lire la suite...

Visite de l'école de St Astier

sa8 Samedi 20 juin c’est au stade municipal que nous avons rencontré l’équipe encadrante et les jeunes triathlètes du club Saint-Astier triathlon. Le Président Patrick Simon, également BF5 depuis l’an dernier, était présent en compagnie des autres diplômés BF5 du club, qui participent à l’animation de l’école de triathlon, Jean-Michel Buccellari et Arnaud Fimbel. C’est surtout un autre BF5, Laurent Le Rigoleur qui est le maître d’œuvre des séances du groupe d’enfants au fil de la saison. Au vu de l’ambiance et de la bonne humeur générale les jeunes apprécient ce qui leur est proposé. La séance de ce jour était très amusante mais aussi bien structurée pour que les enfants apprennent tout en jouant.

L’école de triathlon représente 36 licences, de poussin à junior, sur les 85 licenciés triathlon du club. Un bon groupe de jeunes, dont une partie aujourd’hui s’était déplacé à Brive pour le triathlon du lac du causse.

Cette école de triathlon est une des plus anciennes avec sa voisine de Bergerac. Animée au début par Lionel Roye le champion local, l’effectif est allé jusqu’à 72 jeunes, avec un label 2 étoiles. Cet important groupe jeune, encadré par une équipe de 10 personnes dont 3 BF4 s’est maintenu plusieurs années. De nombreux jeunes Astériens ont participé aux championnats de France chaque année.

Lire la suite...

Interview de Louis Vitiello

louis

Sans vouloir en faire une star, nous avons pensé que vous voudriez peut être en savoir plus sur Louis, notre nouveau champion de France Cadet de triathlon.

Il a gentillement accepté de répondre à quelques questions...

1) Présente toi un peu, age, études...

Je m'appelle Louis, j'ai 16 ans et demie, je suis cadet 2ème année et je suis en 1ère S au lycée de Nay dans les Pyrénées Atlantiques. Après l'obtention de mon bac je voudrais devenir kiné.

2) est ce que le triathlon est ton sport d'origine ?

J'ai pratiqué du tennis pendant 2 ans quand j'étais à l'école primaire puis, j'ai fait du hip hop j'usqu'en 6ème. La même année j'ai commencé le triathlon en UNSS. L'année suivante, j'ai pris ma licence à La tribu 64.

3) Pourquoi le triathlon ?

J'ai choisi le triathlon suite à une discution avec ma professeur d'EPS au collège. Elle m'a demandé si je voulais participer à un triathlon UNSS, j'ai accepté et j'ai très vite aprécié le fait de pratiquer 3 sports différents. N'étant pas nageur, j'appréhendais un peu cette discipline. Ensuite en participant aux stages de la ligue Aquitaine organisés par Bernard Feniou, ma motivation a augmenté. Ensuite, le dispositif ARTEA m'a encore permis de progresser dans une bonne ambiance.   

4) Tu était à la Tribu 64, pourquoi l'ES Blanquefort cette année ?

En effet, l'an dernier j'étais licencié à La Tribu 64 et cette année à l'ES Blanquefort. J'ai effectué ce choix pour plusieurs raisons. Dans un premier temps, je n'envisageais pas de changer de club. Christophe Gomesse, entraineur de l'école de triathlon à l'ES Blanquefort m'a proposé de venir rejoindre son club. Au début, cela me semblait trop compliqué, j'ai longement réfléchi puis j'ai accepté. Mes principales motivations étaient d'être avec des amis comme Dylan Gomesse, Lucas Azzola ainsi que Martin et Etienne Quifille et de participer au championnat de D3 avec une équipe jeune et compétitive. Pierre Baude, président de La Tribu 64 m'a gentiment soutenu dans ce projet, je le remercie. J'ai le privilège de bénéficier des entraînements de La tribu 64.

5) Comment est l'ambiance dans l'équipe ?

Dans l'équipe de Blanquefort il y a une super ambiance mais, ce n'est pas nouveau, je savais qu'en rejoignant cette équipe je n'allais pas être déçu, car avant d'être des équipiers, nous sommes avant tout des amis. En effet, personne n'a d'exigences à avoir vis à vis d'un autre membre de l'équipe. Chacun fait sa course à son niveau sans recevoir de remarques désobligeantes. De plus, il n'y a pas de jalousies entre nous.

6) Champion de France Cadet... ça fait quoi comme sensation quand on passe la ligne ? Et une semaine après ?

Quand on passe en premier la ligne d'arrivée du championnat de France on est juste fatigué. C'est quelques secondes après qu'on se dit que c'est juste énorme. Ca fait bizarre car je ne m'étais pas préparé psychologiquement à un tel résultat. Sous l'effet de la suprise on ne sait pas trop comment réagir, on est super heureux. Une semaine après on commence à se rendre compte de ce que l'on à fait, il faut cependant garder les pieds sur terre car, pour l'instant je ne me considère pas comme le meilleur français dans ma catégorie. Je sais que le niveau est très dense et que d'autres cadets peuvent me battre.   

7) Tu es qualifié en équipe de France "Youth", est ce que tu y pensais ?

Je savais que les europe youth existaient mais je ne pensais pas me qualifier car cela fait seulement 1 an (depuis les France de tri 2014) que je m'installe dans le top 10 lors des France. Je pensais alors que les sélectionneurs choisiraient quelqu'un de plus aguerri. Maintenant, il va falloir assurer...

8) La suite ?

Cet été je compte me reposer, sans oublier de me préparer pour le championnat d'Europe youth. Il faudra aussi être présent lors du championnat de France des ligues et de la finale D3 à Cognac. Je compte finir ma saison lors du triathlon de Baudreix (organisé par la Tribu 64) les 19 et 20 septembre. Après, place au repos...puis, préparation de la saison 2016.

Merci beaucoup Louis, et à bientôt sur de prochaines courses.

Super France de Triathlon pour nos Jeunes

francejeune2015France de triathlon jeune dimanche 07 juin 2015 au Mans

« Louis le grand et Dylan le conquérant » !

Le coup de théâtre incroyable des cadets de Blanquefort hier au Mans :

Médaille d’or pour Louis Vitiello, celui que l’on appelait encore « P’tit Louis » il y a 3 ans dans les stages de ligue, est parti seul en tête pour la course à pied, impressionnant tout le monde.

Médaille de bronze pour Dylan Gomesse, au prix d’une haute lutte pour garder sa 3ème place dès l’attaque de Louis, un véritable exploit car les attaques aux avant-postes ont été rudes.

Champions de France par équipe de club une nouvelle fois, c’est Etienne Quifille vraiment très en forme en ce moment qui viendra mettre son club sur la 1ère marche du podium en terminant 18ème. L’or et le bronze en individuel en plus du titre en équipe, c’est très rare et plébiscité par l’ensemble des clubs français présents.

« Les filles de l’Aquitaine font leur show » !

Chez nous le collectif jeune c’est aussi les filles, nombreuses dans les stages de ligue mais aussi sur les compétitions. Illustration hier de cette dynamique féminine, 6 Aquitaines sur le podium

Les Libournaises prennent la seconde place en juniore équipe de club. On a longtemps cru à un podium individuel possible pour Marion Rialland qui a fait tout le vélo dans le groupe des 4 échappées, mais elle avait à faire aux meilleures et termine finalement 5ème, une très belle place.

Les filles de Blanquefort quant à elles prennent la 3ème marche du podium équipe minime et montrent une fois encore les couleurs du club. Un collectif qui fonctionne bien là aussi et une jolie 10ème place pour Jessye Gomesse pour sa 1ère année en minime, à seulement 1’37 de la 1ère… de quoi nourrir de belles espérances pour 2016 !

Quelle fierté pour les entraîneurs et les dirigeants de ces clubs, qui s’investissent passionnément autour de ces jeunes à potentiel ! Qu’ils soient de ces deux clubs lauréats ou des autres, je les connais tous et ils font du bon travail.

« Le collectif jeunes Aquitains … une belle aventure sportive et au-delà » !

Ces résultats sont excellents. Le titre de Louis consacre son talent que nous connaissions mais ne dit rien de sa personnalité attachante et de ses qualités humaines qui font de lui un champion admirable. Cette médaille d’or, c’est à mon sens la récompense du collectif, de tous les jeunes qui ont tenté leur chance hier et même ceux qui ont essayé à Guéret, sans réussite. La compétition sportive implique au moins autant de courses non réussies que de perfs réalisées, une logique nécessaire, surtout chez jeunes pour leur apprentissage. C’est le jeu. Hier j’ai vu des jeunes Aquitains de tous clubs, heureux de la victoire de Louis, à l’image de Matthieu qui lui cri sa joie « c’est génial ce que tu as fait, je suis super content ». Ni mépris ni jalousie aucune, c’est l’admiration qui parle et que tous nos jeunes s’autorisent. Ils le savent nous en parlons en stage, le respect on le doit à chacun, l’admiration c’est pour les actes remarquables.

C’est un bonheur pour moi de contribuer à cette éclosion et je suis fier de TOUS les jeunes Aquitains qui s’investissent dans la compétition. Quelque soit leur résultat d’un jour, j’apprécie surtout leur motivation et leur joie de vivre communicative. Il y a de la place dans notre jeu triathlon qui je le rappelle, n’implique pas de perdants pour qu’il y ait un vainqueur. Louis est aujourd’hui le porte-drapeau, tricolore en plus, de cet état d’esprit du collectif jeunes Aquitains. Mieux encore que des mots, si vous le rencontrez vous comprendrez !

La saison des jeunes n’est pas finie et le 26 juillet à Baraqueville pour les France aquathlon, nouspourrions avoir d’autres jolies surprises …

Bernard Feniou - CTL / Photo : Marie Torres

f t g m

Analytics