Kitesurf : guide de choix d’une bonne combinaison

Le kitesurf est un sport de glisse qui s’effectue sur l’eau à l’aide d’un cerf-volant qui tracte le kitesurfer. Comme pour les autres sports de glisse, une combinaison bien adaptée au milieu marin est nécessaire pour garder le kitesurfer au chaud lorsqu’il tombe dans l’eau. Pour bien choisir votre combinaison, vous devrez connaitre la matière dont elle est composée ainsi que son épaisseur.

Le matériau utilisé

La combinaison est surtout faite pour empêcher le surfer d’avoir froid. Il existe deux matières principales avec lesquels les combinaisons intégrales sont faites dans ce cas. D’abord, il y a le néoprène qui est très étanche et qui retient parfaitement la chaleur. Cependant, il est légèrement rigide et peut alourdir vos mouvements. Pour offrir plus de souplesse aux surfeurs, il existe des combinaisons faites de néoprène stretch. Toutefois, la matière à privilégier dépendra de vos habitudes d’utilisation. Si vous pratiquez souvent ce sport, la combinaison faite en néoprène stretch est la plus adaptée, car cette matière facilitera vos mouvements. Vous pouvez également opter pour une combinaison ultra stretch si votre pratique devient intensive. La combinaison doit être capable de supporter les divers étirements que vous lui ferez subir tout en vous évitant les frictions. Si vous ne pratiquez le kitesurf qu’occasionnellement, une combinaison en néoprène classique sera suffisant, car vous n’aurez besoin que de performance minimale. Vous devez aussi savoir que les combinaisons en néoprène stretch sont plus chères que les combinaisons normales.

L’épaisseur à considérer

Pour permettre à la combinaison de bien protéger contre le froid, le matériau n’est pas l’unique chose à prendre en considération. En effet, l’épaisseur de la combinaison est aussi à prendre en compte. Plus une combinaison est épaisse, plus elle protège contre le froid. Et grâce aux tissus modernes utilisés pour fabriquer ces combinaisons, leurs épaisseurs n’affecteront pas leurs souplesses. La température moyenne qu’une combinaison permet de garder est de 17°. Il existe donc des combinaisons plus adaptées aux températures inférieures à 17° et d’autres pour les températures supérieures à 17°. L’épaisseur des combinaisons est notée selon un code facile à déchiffrer. Par exemple, si l’épaisseur indiquée est de 4/3, l’épaisseur autour du torse sera de 4 mm et l’épaisseur sur le reste du corps sera 3 mm. Si vous voulez déterminer le type de combinaison qui vous mettra le plus à l’aise, l’unique moyen est de la tester en boutique. Vous pourrez ainsi y voir les différentes tailles et épaisseurs disponibles.

Les coutures

Les modèles de combinaisons ainsi que leurs designs dépendent des fabricants. Cependant, il existe des techniques communes utilisées lors de la conception d’une combinaison. Pour les coutures, notamment, on en distingue trois types. Les coutures flat lock sont des coutures traditionnelles assouplies pour que la combinaison soit plus confortable. Les risques d’irritations sont moindres avec ce type de couture. Il y a aussi l’assemblage cousu/collé qui consiste à recouvrir les jointures avec une couche de colle afin d’en renforcer l’étanchéité. Les coutures par tape sont quant à elles est faites pour rendre impossible l’entrer d’eau dans votre combinaison. Les combinaisons se distinguent aussi entre eux selon qu’elles aient ou non une fermeture au dos. Celles qui sont dotées d’une fermeture aux dos sont plus faciles à enfiler et à enlever. Tandis que celles qui n’ont pas cette fermeture sont beaucoup plus étanches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *