Nos conseils pour bien choisir une lampe frontale rechargeable pour le trail

Dans les activités outdoor comme le trail ou encore le triathlon, il est possible qu’on ait besoin d’une lampe frontale. Celle-ci est utile pour les parcours de nuit ou si le coureur a besoin de traverser un endroit sombre comme une grotte. On peut même avoir besoin de s’équiper de ce type d’éclairage portatif dans des compétitions majeures comme l’UTMB (Ultra Trail du Mont-Blanc). Mais pour que l’appareil soit performant et vous aide dans votre périple, il faut bien le choisir. Pour ce faire, nous vous détaillons ci-après les points à voir avant d’acquérir une lampe frontale pour faire du trail.

Bien connaitre la lampe frontale rechargeable

Avant de s’acheter une lampe frontale qui va être destinée à des activités outdoor et sportives comme le trail, le triathlon ou les compétitions telles que l’UTMB, il faut connaitre ce qu’est une lampe frontale. Ce type de lampe est un accessoire d’éclairage qu’il est possible de transporter partout et qui se met au niveau de la tête, plus précisément, fixé à l’aide d’un dispositif spécifique au niveau du front. Cet emplacement permet ainsi au coureur d’être bien éclairé dans un lieu très sombre en ayant les mains libres pour pouvoir courir plus aisément.

Pour un sportif, l’idéal serait que la fixation de la lampe frontale rechargeable sur le front soit un bandeau élastique. C’est ainsi, un accessoire indispensable dès lors que la nuit tombe et qu’il commence à faire sombre. Elle permet de courir sans être pénalisé par l’obscurité. Sur le marché, ce type de lampe peut être doté de pile ou d’une batterie qu’il est possible de recharger à l’aide d’un câble USB ou même par la lumière solaire. Pour les activités outdoor comme le trail, le triathlon ou pour assurer une bonne performance durant l’UMTB, il est préférable de choisir un modèle rechargeable. Ainsi, en pleine course et durant une halte, vous n’aurez pas à aller chercher ou acheter des piles. Il suffit de connecter le câble de rechargement à un secteur électrique ou à un chargeur portable pour pouvoir recharger la batterie de la lampe frontale. Et cela, même si vous êtes en pleine forêt ou en pleine montagne sur le mont Blanc.

Quels éléments doit-on trouver sur ce type de lampe ?

Après avoir avancé l’utilité et ce qu’est une lampe frontale rechargeable, afin de bien faire votre choix, vous devez également connaitre les éléments qui composent ce type d’éclairage pour les sportifs. Tout d’abord, comme dit en amont, on aura un système d’alimentation de la lampe. Celle-ci possède une batterie rechargeable avec une connectique USB. Ensuite, il y a le circuit imprimé. Il permet d’assurer la régulation de la puissance de la lampe. Et enfin, on a des diodes électroluminescentes qui ont pour rôle de diffuser un faisceau lumineux qui permet d’éclairer le coureur. Il est également possible d’avoir des éclairages à partir de petites lampes LED.

Les autres critères indispensables pour bien faire le choix d’une lampe frontale rechargeable

Vous vous posez sûrement la question : quelle lampe frontale rechargeable devrais-je choisir ? La réponse à cette question dépendra en partie à l’utilisation que vous pensez en faire. Pour avoir une lampe frontale rechargeable bien performante et qui vous servira avec efficacité même en pleine montagne, sans risque de vous causer des accidents, il est préférable de choisir un éclairage LED. En effet, le rendement en lumière qui est diffusée par un éclairage LED est bien plus élevé. De plus, vous aurez une lampe qui ne consommera que très peu d’énergie. Votre lampe vous servira ainsi sur un long trajet et peut tenir jusqu’à votre prochaine halte. Mais là encore, il faut savoir choisir entre une lampe à LED focalisée ou non focalisée. Les modèles focalisés permettent de diffuser de larges faisceaux qui peuvent traverser une longue distance. Ils sont parfaits si vous traversez un endroit inconnu qui peut présenter des obstacles au loin.

Les modèles de lampes frontales LED non focalisées, au contraire, émettent un faisceau de courte distance. Cela permet de bien éclairer un passage qui peut être dangereux et où vous avez besoin de savoir où mettre les pieds. Ensuite, il faut voir le flux lumineux de l’éclairage. De nos jours, vous ne devez plus vous référer à la puissance exprimée en Watt de la lampe pour connaitre le niveau d’éclairage de l’accessoire. Vous devez plutôt vérifier le nombre de lumens. Plus ce denier est élevé, plus l’éclairage sera fort. Idéalement, pour les activités en plein air et durant la nuit, mais seulement pour faire de la course à pied, il est préférable d’avoir une lampe rechargeable frontale de 100 à 150 lm (lumens). Pour ceux qui font du UTMP et qui effectuent des escalades durant leur périple, il est préférable de choisir un modèle plus puissant avec 160 à 200 lm. Pour le trail et l’ultratrail, il faut une lampe à plus de 200 lm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *